FCPE Nationale - Juin 2012

Paris le 7 juin 2012

CARTES D'IDENTITE POUR LE BACCALAUREAT

Chers amis,

 Nous avons été alertés sur le fait que dans un département, un retard allant jusqu’à 8 semaines était annoncé dans la réalisation des cartes d’identité, ce qui risque de compromettre leur délivrance à temps pour les candidats au baccalauréat.

 Merci de nous signaler si vous avez été avertis d’un délai similaire dans votre département.

 Nous vous rappelons que selon les termes de la circulaire du 20 mars 2002 sur les "modalités d'inscription et de scolarisation des élèves de nationalité étrangère des premier et second degrés", la présentation d’une pièce d’identité n’est pas obligatoire pour passer un examen. Un chef d’établissement peut, par exemple, tout à fait établir un certificat de scolarité attestant de l’identité d’un élève.

 Nous interrogeons toutefois le ministère pour vérifier qu’aucun candidat ne sera empêché de composer pour ce motif.

 Bien cordialement,
Jean-Jacques HAZAN,
Président


 Circulaire 2002-063 du 20 mars 2002 :


« 2) Les examens
Un jeune étranger scolarisé a le droit de s'inscrire à un examen.
Certains candidats étrangers peuvent cependant ne pas être en mesure d'obtenir une pièce d'identité. Etant scolarisés, ils devront au moins présenter un certificat de scolarité très récent, avec une photographie, certifiée par le chef d'établissement d'origine. »

Circulaire 2011-072 du 3 mai 2011 :

 « Le candidat doit se présenter muni de sa convocation. Il doit pouvoir justifier de son identité, au moyen d'une pièce d'identité en cours de validité avec photographie. En cas de perte ou de vol de sa pièce d'identité, le candidat présentera un récépissé de sa déclaration de perte ou de vol faite au commissariat de police ou à la gendarmerie, ainsi que tout document officiel avec photographie permettant de justifier de son identité. »

Circulaire n° 2012-059 du 3-4-2012

 « b) Surveillance des épreuves
Les surveillants vérifient l'identité des candidats présents qu'ils font émarger et mentionnent au procès-verbal ceux qui sont absents. Ils distribuent les copies et les feuilles de brouillon et ramassent les copies en fin d'épreuve. »


 

Paris le 5 juin 2012

Formation des enseignants : copie à revoir avant le 31 juillet !

La formation des enseignants devra être remise à plat pour le 31 juillet prochain, pour application dès la rentrée de septembre 2012. Ainsi a tranché le Conseil d’Etat par un arrêt du 1er juin, à la suite de plusieurs recours, notamment celui déposé par la FCPE avec SUD Education et Sauvons l’Université.

La décision du Conseil d’Etat fixe une date butoir face à l’urgence constatée par tous les acteurs et par de nombreux candidats à l’élection présidentielle sur cette question, dont l’actuel président de la République.

Pour la FCPE, un nouveau texte qui rétablisse un système de formation digne de ce nom et respecte les textes abrogés par le précédent ministre de l’Education nationale doit être discuté.

La fédération est prête à participer à toute discussion, parce que la formation est un des enjeux essentiels pour parvenir à une refondation de l’Ecole.

Le 28 novembre dernier, le Conseil d’Etat décidait l’annulation de deux textes officiels instaurant le nouveau dispositif de formation, en laissant toutefois au ministère le temps d’une négociation avec les parties pour modifier le dispositif.

Ce premier arrêt avait eu les suites que l’on sait : le vote de la proposition de loi de Jacques Grosperrin, sans concertation, dénoncée par la FCPE comme une nouvelle attaque contre la formation des enseignants.


 

 

 

 

 

© 2012 FCPE ARDECHE